logoexploit   DSC00765 IMG_0026 100-0022_IMG

Production et développement durable

 Par ses choix pertinents de production, l'exploitation confirme son engagement dans le développement durable.

 

Les cultures 

185 ha de terres arables sont cultivées par l'exploitation agricole en blé, maïs, féveroles, colza , escourgeon.

DSCN0729 100-0022_IMG

 

Trois types de pratiques culturales

Afin d'offrir aux apprenants un support pédagogique et technique riche et diversifié, l'exploitation a opté pour trois conduites culturales ayant pour objectif, à des niveaux différents, de réduire les impacts de l'activité agricole sur l'environnement.

> Agriculture de précision : 92 ha

Depuis 2003, l'exploitation participe à l'expérimentation « agriculture de précision » menée par le GRCETA de l'Evreucin. Ce type d'agriculture innovante, qui s'appuie sur des technologies de pointe ( GPS )repose sur la prise en compte de la variabilité intra parcellaire au niveau de la profondeur de sols et de la richesse en éléments minéraux.

La connaissance de ces données permet de moduler et donc d'adapter les apports de différents intrants (engrais, produits phytosanitaires) en fonction du réel potentiel de la culture et de préserver ainsi l'environnement. Pour cela, l'ensemble des parcelles concernées ont été cartographiées et l'exploitation a été la première exploitation de l'Eure à avoir équipé et paramétrer son pulvérisateur afin de pouvoir moduler ces intrants.

 

DSCN0954 precision

 

> Agriculture intégrée : 47 ha

En 2005, l'exploitation s'est inscrite dans le projet de territoire du Pays d'Avre et d'Iton visant à promouvoir et à développer l'agriculture intégrée, et ce, en partenariat avec la chambre d'agriculture. Ce type de pratique culturale a pour objectif de réduire l'utilisation d'intrants extérieurs à l'exploitation (énergie, produits chimiques) en valorisant au mieux les ressources naturelles et en mettant à profit des processus naturels de régulation

 

semis_direct2 bandes_de_chasse_7

 

Pour répondre aux préconisations de l'agriculture intégrée, on peut, entre autres, réduire la taille des parcelles, les dates de semis sont décalées et les variétés rustiques sont privilégiées. Toutes ces mesures permettent de pratiquer une agriculture plus respectueuse de l'environnement par réduction des intrants et préserver ainsi la qualité de la ressource en eau.

 

> Agriculture biologique : 91 ha

En 2001, 23 ha de culture ont été convertis en agriculture biologique. Sur ces parcelles, l'utilisation de produits chimiques de synthèse est proscrite et les résultantes en terme de préservation de l'environnement sont indéniables. Des méthodes mécaniques ont ainsi remplacé l'application d'herbicides. A cet effet, une bineuse a été acquise par l'exploitation.

 

030_26 agribio2

 

En 2009, 46 ha de prairies et 21 ha de cultures ont été convertis en AB pour alimenter le troupeau allaitant en conversion bio.

 

Les bovins

L'exploitation élève un troupeau de  62 vaches allaitantes de race limousine. Les veaux sont élevés grâce au lait de leur mère auprès de laquelle, ils resteront jusqu'à l'âge de 9 mois. Puis, les génisses deviendront de futures mères tandis que les mâles seront vendus.

 

bovins1

IMG_2662

 

> Reproduction

La majorité des vaches de l'exploitation sont saillies par monte naturelle par un taureau de 5 ans, de type « mixte » avec un taux de réussite de l'ordre de 95 %. Les génisses de deux ans sont quant à elles, inséminées par le centre d'insémination artificielle de l'Aigle. Le choix du taureau inséminé est alors prépondérant puisqu'il permettra d'influer sur la conformation du troupeau.

> Alimentation

L'ensemble du troupeau est à l'herbe d'avril à novembre. L'hiver, le troupeau rentre en stabulation et la ration est alors complétée par de l'ensilage de maïs et de méteil, du foin de luzerne  biologique récoltés sur l'exploitation. Ainsi, l'alimentation à base d'herbe est privilégiée et tous les fourrages sont produits sur la ferme, ce qui confère à l'exploitation une bonne autonomie alimentaire et une réelle traçabilité.

> Vente directe

Afin de renouer le lien avec le consommateur et améliorer la valorisation des bovins, l'exploitation commercialise régulièrement ces vaches en caissettes de 10 kg, conditionnées sous vide.

 

Les volailles

En complément d'activités, l'exploitation élève des lots de volailles dans un poulailler de 278 m2, soit,

- Un lot de 3000 poulets

- Un lot de 1600 dindes

Si l'exploitation se charge de l'élevage et du suivi de ces volailles, la mise en place et la commercialisation sont assurées par un groupement, en l'occurrence «Norvolailles». Ce type de système est dit «intégré ».